logo-nananews-indispensable

loginSe Connecter

abonnement free

S'abonnerS'enregistrer
Nananews.fr: Pourquoi, pour qui? Un web-magazine d’actualités, participatif... devenez membres de Nananews.fr: L'inscription est gratuite !!!

infos-redaction-bleu-edito

 

2016! «Il n’y pas de génie sans un grain de folie» Aristote

lesinfosdelaredaction-janvier-2016

La coutume étant de souhaiter une bonne et heureuse année avec santé, amour et succès, c’est ce qu’évidemment toute la rédaction de nananews.fr vous souhaite, avec l’espérance que tous vos désirs se réalisent, surtout les plus fous, les plus généreux, les moins convenus et les plus authentiques !

Magnifique année à tous !

 

agora

08 Décembre 2015 par redaction
19 Novembre 2015 par Le Renard
01 Octobre 2015 par N.Morano
01 Octobre 2015 par Le renard
30 Septembre 2015 par redaction
29 Septembre 2015 par Français sansDents
24 Septembre 2015 par renard

derniers commentaires dans Nananews

vousavezdesidees

fidesgrandesidees

cultivez-vous

10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella

ecole chair

sens-interdit ecole chair


L'érotisme dans un journal sérieux ?

Certainement, car la sexualité fait autant tourner le monde que l'économie.

Nouvelles, grands classiques de la littérature, mais aussi reportages et web-expos, vous êtes sur le seuil de notre rubrique lubrique.

ecoledelachair-15-01

Tu me voulais tienne, je me suis voulue soumise

Par Marie Panon

Cliquez, judicieusement...

voyage_voyage

expos

vins-ici-ailleurs

30 Décembre 2015 par Christian Duteil
2015-12-30-17-06-11

 

La Meilleure Pub au monde


Regardez, c'est génial

carte2France

Diabète Mag N°12

Le N°12, Vient de paraître
Chez votre Marchand de Journaux

Codif : L13013

1 ere_de_COUV_DIABETE_MAG__HD_80B

Prévenir, Comprendre, et Mieux vivre avec le Diabète

 

Au sommaire vous trouverez :

- Diabète : la fin d’un mythe

- Cholestérol - Diabète et les margarines

- Le Chrome limite de stockage des sucres

- Les complications du Diabète

- seul face à un infarctus

– comprendre l’anévrisme

- l’utilisation de la «metformine»

- Le matériel de sport au domicile

- Desserts allégés

- Gros dossier: Mincir de plaisir, des menus type.

- Quiches light – sauces allégées – saveurs de la mer 

- le lait végétal – les confipotes à faire

Nutrition :

-       le foie, source de fer – tout sur la moutarde

-       Fruits et légumes d’automne

-       Les vertus des baies de Goji

Un N° 12, Complet, pour une rentrée pleine de bonnes résolutions.

DIABETE MAGAZINE , chez votre marchand de journaux.

Inclus: Le Diabétique Gourmand, des recettes goûteuses et light.

04 COUV_DIA_10_reduit


Vins d'ici et d'ailleurs

 

Les Crémants


sont aussi de la fête !

 

Christian Duteil

01cremants bulles


 

Grâce à leur rapport attractif qualité/prix, les ventes de crémants ne cessent d’augmenter au fil des années (7 à % par an selon la Fédération nationale des producteurs et élaborateurs de crémants). Alliant fraîcheur et qualité aromatique, ils peuvent accompagner un repas du début à la fin, même si beaucoup se boivent à l’apéritif.

 

Intéressant: Les vins d’Eglises

Abbaye_de_Fontfroide.jpeg« Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans les livres du monde » Louis Pasteur

Loin des contingences et des bruits de ce monde avec son lot de sinistrose et de communiqués de victoires, les vins d’Abbaye, notamment en Bourgogne et en Languedoc, se portent plutôt bien dans un climat morose qui favorise plutôt les concentrations des groupes viticoles et les arrachages de vignes. Un marché de niche très tendance qui jongle avec la symbolique christique autour du vin et du sang.

Tout se passe dans ces lieux retirés, calmes et sereins comme si l’alliance traditionnelle du vin et du sacré ne connaissait guère les affres matérialistes et spéculatives de la crise financière et économique et séduisait éternellement les connaisseurs par leurs fameux nectars spiritueux et spirituels  à la fois. « Mais au chevet du vin cloîtré , le temps s’endort et peut-être que nous cessons un moment de vieillir »  notait l’écrivain bourguignon Colette dans « Prisons et Paradis »

 

Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles...

 

A nous les vins noirs de Cahors !

Christian Duteil

 cahors

Peut-être le plus coloré de nos vins de France, le Cahors, vignoble de la vallée du Lot, est connu pour ses vins noirs élaborés en grande partie avec le malbec, aux tannins serrés et charnus. Aujourd’hui, l’appellation sort de l’ombre, le vin s’est affiné et l’on peut faire de belles découvertes à des prix attractifs et acheter du foncier en réalisant de bonnes affaires.

 

Sur la route des rhums…

 

Sur la route des rhums…

 

 

Le rhum dans toute sa diversité et sa richesse fait partie intégrante du patrimoine antillais et donc aussi du nôtre. Il rythme la vie de tous les jours des habitants, qu’ils soient Martiniquais ou Guadeloupéens, rayonne bien au-delà des Caraïbes. Ce nectar festif nous fait rêver, enivre et parfume d’exotisme l’identité de ces territoires insulaires, contribue à la fortune de ces îles infortunées qui ont connu bien des drames dont elles se sont relevées.

 

Flacons de rêves et vins en fêtes

RomaneConti

 

Chateau Romanée Conti

 

Flacons de rêves et vins en fêtes


 

«Haut Brion m’a sauvé la vie» (Jac McIveney, «Bacchus et moi»

 

Tout est prétexte à la fête et à se faire plaisir pour célébrer les fêtes et bien démarrer la nouvelle année. Il s’agit ici de trinquer en bonne compagnie et à grand renfort de flacons de rêves achetés à prix d’or et qu’on débouche pour les grandes occasions.

 

HautBrion

chateau Haut Brion


Bien sûr, le grand écrivain américain Jay McIveney exagère sans doute un peu lors d’une dégustation en aveugle à New York d’un Château Haut Brion 1982 en déclarant qu’il y joue sa vie ou du moins sa réputation de dégustateur passionné. Mais, comme certains d’entre nous, cet amateur éclairé se souvient encore de sa première gorgée de Mouton-Rothschild ou de son premier verre de Puligny-Montrachet dégusté en 1985 à l’occasion de son anniversaire. Son mot d’ordre auquel nous souscrivons volontiers : le plaisir et au diable les convenances. Il ne s’agit pas ici de vous faire boire des étiquettes hors de prix mais plutôt de vous raconter les histoires et les coulisses des vins rares et chers, voire mythiques, qu’on n’a guère l’opportunité de goûter tous les jours. Tout en précisant avec la bénédiction des chercheurs, qu’autant qu’avec la langue et le palais, nous goûtons avec nos attentes et nos croyances. D’où l’intérêt de la dégustation à l’aveugle...


JayMcInerneybyDavidShankbone

Jay McInerney by David Shankbone

 

«Pour entrer dans les détails, explique Jay McIveney qui soutient que le vin est une expérience esthétique, un Haut Brion bien mûr sent la boîte à cigares contenant un Montecristo, une truffe noire et une brique chauffée à blanc et posée en équilibre sur une vieille selle. Il est profond et complexe comme un sonnet de Shakespeare. Une fois qu’on en a bu, on ne l’oublie plus jamais et le désir d’en reboire ne nous quitte plus».

 

La Romanée Conti,

«un vin sphérique»

Vin de légende qu’on ne présente plus, la Romanée Conti n’est produite qu’à 5000 à 6000 bouteilles par millésime. Par exemple, 5489 flacons ont été concoctés en 2005, moins en 2008, plus en 2009.

Situé sur la commune de Vosne-Romanée, entre Gevrey et Vougeot, ce grand cru couvre une surface de 1,814 hectare qui ne paie pas de mine de prime abord. Ce qui fait dire à Stendhal : « Sans ses vins admirables, je trouverais que rien au monde n’est plus laid ». Ce vignoble mythique bénéficie d’un drainage naturel et de présence d’argile. Avec un rendement de 30 hectolitres environ à l’hectare.`


« Sa taille n’a pas varié d’un centimètre depuis 1580 », précise son propriétaire Aubert de Villaine qui administre le prestigieux domaine avec Henri F. Roch. En revanche, les vignes - dont on a constaté alors que les racines s’enfonçaient à un mètre de profondeur - ont été arrachées en 1945 afin de les replanter. Ce qui explique qu’on ne trouve pas de millésimes de Romanée Conti entre 1946 et 1951.

«Un grand vin se fait avant tout à la vigne. Nous sommes les gardiens d’une certaine philosophie du vin : nous cultivons le souci de la perfection du détail et de l’excellence » déclare-t-il avec modestie. Il décrit sa Romanée Conti grand cru comme « un vin sphérique qui dégage une grande puissance agrémentée de douceur». Si on a le privilège d’en déguster une gorgée, on n’est pas près de l’oublier…

Classée parmi les grands crus de la Côte de Nuits, elle est considérée comme le plus grand vin de Bourgogne. Car elle exprime toute la quintessence complexe de son cépage roi, le pinot noir. Un miracle de finesse et d’équilibre sur tous les crus et tous les millésimes qui sidère le plus blasé des dégustateurs. Cette régularité dans l’excellence fait la fierté de Bernard Noblet qui veille sur la cave de la Romanée Conti. Bien sûr, ce nectar de la vigne qui vaut de l’or suscite bien des convoitises car la demande dépasse l’offre et les contrefaçons sont hélas tentantes. L’appellation eut l’honneur des communiqués en 2002 lorsque Claude Simonet, alors président de la Fédération Française de Football passa en note de frais une bouteille de ce vin facturée à 4800 euros dans un restaurant coréen au moment de la débâcle de l’équipe de France à la Coupe du Monde de football 2002.

S’en offrir une seule bouteille tient du parcours du combattant car il ne suffit pas d’ouvrir les cordons de sa bourse : comptez de 1500 à 10000 euros si vous voulez vous faire plaisir dans un restaurant étoilé de la Côte d’Or.

Les deux administrateurs du domaine veillent à la commercialisation en première main de leurs précieuses bouteilles en décourageant les spéculateurs et en privilégiant les amateurs éclairés et les sommeliers des bonnes tables. Il faut montrer patte blanche pour obtenir une allocation auprès du domaine, c’est-à-dire trouver une place sur la liste d’attente des acheteurs pour avoir une chance de goûter au futur millésime. Depuis une dizaine d’années, ils ont abandonné le système de la caisse panachée de 12 bouteilles du domaine dont une de Romanée Conti grand cru pour un système plus aléatoire allant de 11 à 13 bouteilles en fonction des quantités produites à chaque millésime.

La caisse panachée de 13 bouteilles (La Tâche, Echezeaux, Richebourg, Romanée Saint Vivant, etc.) du millésime 2006 a été proposée courant 2009 au prix de 5596 euros en primeur plus port, ce qui fait de la Romanée Conti le vin rouge le plus cher du monde. En mars 2005, six magnums de Romanée Conti ont été adjugées 134 315 euros lors d’une vente à New-York. Une bouteille (75 cl) du millésime 2005 était en vente aux Galeries Lafayette à Paris pour 18000 euros. Contre cette tendance à la surenchère des prix, il est à noter qu’en 2000 la caisse panachée de 12 bouteilles du millésime 1997 était vendue par le domaine autour de 3000 euros.

Il reste que la cote actuelle aux enchères d’un flacon de Romanée Conti 1990 est de 7256 euros, selon la cote des vins diffusée par le site ideawine.com. En 2010, le site Wine Searcher qui possédait plus de 800 références le classait au premier rang des 50 vins les plus chers au monde avec un prix moyen de plus de 8000 dollars US (6150 euros) tous millésimes et marchands confondus dans le monde.

 

Pétrus, le vin culte des Kennedy

Peu réputé avant la seconde guerre mondiale, Petrus, sous l’impulsion d’une femme dynamique Edmonde Loubat et de la famille Moueix, est devenu un mythe qui a ses entrées chez les grands de ce monde depuis le couronnement de la reine Elisabeth d’Angleterre en 1952. Il était le vin fétiche du clan Kennedy qui appréciait son élégance tout en retenue. C’est aujourd’hui le vin de Bordeaux le plus cher… bien que ne participant à aucun classement en tant que Pomerol.

Cultivé sur 11,5 hectares (9 fois moins grand que Lafite) d’argiles noires favorables à l’expression du merlot (95%) et bénéficiant du drainage naturel du bassin de la Barbane, ce vin d’exception en tire sa complexité, sa tension et sa rareté. Au total : 54 000 bouteilles d’un vin élevé 21 mois en fûts de chêne neufs.

Depuis 1964, l’œnologue basque Jean-Claude Berrouet - qui a passé le témoin en 2008 à son fils Olivier - l’a fait progresser en style tout en retenue avec notamment une étonnante finale florale et lui a permis ainsi de s’affirmer sur la scène internationale malgré des écarts selon les millésimes.

Le prix primeur HT du millésime 2011 s’établissait à 1080 euros. Un grand millésime (1982, 1989, 1990, 1995, 2001, 2005, 2010) peut aller jusqu’à 5000 euros, voire 15 000 pour un millésime exceptionnel de1946 ou 1962. Lors de récentes ventes aux enchères, une bouteille de Pétrus 1982 a été adjugée 2400 euros tandis que le millésime 1986 partait à 1050 euros.

Voisin de Cheval Blanc et de Figeac, Château La Conseillante fait des merveilles sur son terroir d’un seul tenant. Avec Jean Michel Laporte comme directeur technique et l’œnologue Jean-Claude Berrouet comme consultant, Pétrus n’a qu’a bien se tenir car son style raffiné et sensuel s’inscrit dans la lignée des plus grands pomerols. Son cru 2010 au nez de violette est à la fois profond et élégant et malgré son potentiel de garde peut se boire dès maintenant. Il n’en est pas de même pour le second vin rouge de Château Haut Brion (Pessac Léognan), Clarence (2009 environ 150 euros) dont les tannins aux arômes remarquables devraient donner leur plein épanouissement dans une dizaine d’année. En revanche, son autre second vin en blanc La Clarté de Haut Brion (2010 à 100 euros) peut se boire dès maintenant.

 

Depuis son rachat par la famille Mentzelopoulos en 1977, Château Margaux (252 ha) a retrouvé toute sa superbe et fait l’unanimité. Son millésime 2009 (900 euros environ chez les cavistes) séduit par l’harmonie de la texture de ses tanins et la richesse aromatique de sublimes cabernet-sauvignon dominant dans l’assemblage d’une précision diabolique. C’est sans doute le cru plus réussi de ces dernières décennies. Il devrait atteindre son apogée vers 2025. Le Margaux Pavillon Rouge (130 euros environ), second vin, est de belle tenue et d’un excellent rapport qualité prix. Lors d’une récente vente aux enchères, une bouteille de Château Margaux 1986 a été achetée 290 euros.

Cheval Blanc Saint Emilion Grand Cru 2010 (900 euros) vaut le détour par son grand style avec des notes florales en nez et en bouche et son équilibre parfait. Son second vin au prix raisonnable, Petit Cheval 2010 (170 euros) est précis sur le fruit avec beaucoup de fraîcheur. Le prestigieux domaine - où le cabernet franc est dominant (60% contre 40% merlot) - a été racheté en 1998 par Bernard Arnault et l’homme d’affaires belge Albert Frère et est administré par Pierre Lurton qu’on ne présente plus. Un mathusalem (6 litres de contenance) Cheval Blanc 1947 (millésime du siècle) a été adjugé pour 304 375 dollars (223 967 euros) chez Sotheby’s le 16 novembre 2010. C’était à l’époque la bouteille la plus chère jamais vendue aux enchères. Lors d’une vente aux enchères en juin 2013, une bouteille de Cheval Blanc 1990 a été achetée 450 euros.

Nous avons goûté récemment Château La Tour du Pin Saint Emilion Grand Cru 2010 (27 euros) qui est le premier millésime vinifié par l’équipe de Cheval Blanc. Ce vin qui devrait atteindre sa plénitude vers 2020 est bien fait avec des tannins soyeux et une finale subtile.

A l’entrée sud du village de Saint Emilion, Château Ausone a placé la barre très haut sous l’impulsion de son propriétaire Alain Vauthier. Ses grands crus 2009 (1900 euros chez les cavistes) et 2010 (1500 euros) sont au dessus de tout soupçon avec une grande allonge persistante comme d’ailleurs le 2005 et le 2001. Son second vin, La Chapelle d’Ausone vaut le détour par sa finesse à un prix beaucoup plus doux.

Château Lafite-Rothschild à Pauillac produit des vins d’esthète aux notes sublimes de cèdre avec des assemblages à 90% de Cabernet Sauvignon. Son second vin, Les Carruades est bien apprécié en Asie, notamment le millésime 2009.

Le grand vin de Château Latour cher à François Pinault atteint des sommets sous la férule de Frédéric Engerer. Le 2009 séduit par le velouté de ses tannins uniques et la gourmandise de sa bouche.


ChteauYquem 

Chateau Yquem.


Le mythique Château d’Yquem ( et son admirable Sauternes 2009 à environ 850 euros chez les cavistes) tend à toujours plus de fraîcheur et de finesse aromatique tout en continuant sa politique viticole sans concession ni compromis. Mais sous l’impulsion de Bérénice Lurton, Climens, leader incontesté des vins de Barsac, lui tient désormais la dragée haute à des prix attractifs (2009 aux environs de 110 euros) en jouant sur son sol calcaire qui lui distille une belle acidité.

«A genoux et tête découverte», c’est le rituel bourguignon selon Alexandre Dumas pour apprécier à sa juste valeur le fameux Montrachet (Joseph Drouhin Marquis de Laguiche Grand Cru 2010 : 375 euros) joyau de la Côte de Beaune qui n’en produit sur 8 hectares à peine plus de 45 000 bouteilles que se disputent une quinzaine de propriétés.

Enfin, on frise la perfection sur la colline de l’Hermitage avec la cuvée Cathelin produite seulement les années jugées exceptionnelles (2003 et 2009 pour les plus récentes) du domaine Jean-Louis Chave qui sublime le terroir des Bessards en exprimant la quintessence des tannins avec une longueur envoûtante en bouche. Chapeau bas !

Dans la pure tradition jurassienne, Laurent Macle peaufine sur ses 11 hectares de superbes Côtes du Jura et de somptueux Château-Chalons, dont le 2004 (40 euros les 62 cl) qui est remarquable par ses notes de fumé et de graphite. Un miracle de finesse et de puissance à la fois qui mérite de figurer sur toutes les bonnes tables.

Clos d’un jour (7 ha) à Duravel a réussi l’exploit d’être devenu une référence Cahors en tirant l’appellation vers le haut.Véronique et Stéphane Azemar prouvent depuis 2000 que la valeur n’attend pas le nombre des années. Avec eux, l’imagination est au pouvoir et au service de la qualité. La preuve : l’étonnante cuvée de rouge Un Jour-sur-Terre, élevée comme au temps des Romains dans des jattes en terre cuite, ne manque pas de caractère avec ses notes de chocolat et de violette.

A une dizaine de kilomètres d’Angers, la Coulée de Serrant, 7 hectares pour la seule appellation à Savennières, bénéficie d’un terroir d’exception pour les blancs sous la forme d’un promontoire de schistes et d’un duo de vignerons talentueux adeptes de la biodynamie, Nicolas Joly et sa fille, en situation de monopole sur l’AOC. On y produit un vin blanc superbe et original qui a la particularité d’être vendangé fort tard. Ce nectar à la richesse aromatique incomparable est considéré parmi les plus grands blancs secs de France et possède un bon potentiel de garde.

CD

 

Nota/01

Nos coups de cœur à prix raisonnables

 

Couly-Dutheil Clos de l’Echo, Chinon rouge 2009 : une cuvée fruitée et superbe qui n’a pas été élevée en barriques. Un pari risqué mais un essai réussi pour un vin vif bien gouleyant.

 

Pierre Gaillard Rose Pourpre Côte Rôtie 2010 : une alchimie veloutée de la Syrah jouant sur des notes de fruits rouges et noirs. Un délice en bouche aux tannins fondants et expressifs.

 

Albert Bichot Aloxe Corton ler cru Clos des Maréchaudes. Domaine Pavillon 2009 : un rouge à la bouche harmonieuse et complexe qui ne manque pas de matière et de style.

 

Château Haut Brisson Saint Emilion Grand cru rouge 2010 : un vin élégant et précis à la belle complexité aromatique cultivé sur des vignes de 40 ans d’âge au sud de l’appellation.

 

Yves Leccia Patrimonio E Crocce blanc 2011 : une superbe expression du vermentino et des meilleurs terroirs de Patrimonio , un blanc qui séduit par sa complexité et sa richesse aromatique.

 

Secrets de La Gineste Cahors rouge 2009 : un vin équilibré, avec une subtile finale mentholée, vinifié avec passion par la famille Dega qui ne ménage pas sa peine depuis 2002 et a réussi à réveiller la belle endormie.

 

Château Saint Ahon Haut Médoc rouge 2010 : nez expressif sur la cerise, vin équilibré avec des tannins ronds et agréable en bouche.

 

Cognac Richard Hennessy XO : assemblage d’une centaine d’eaux de vie dont certaines ont plus de trente ans d’âge. Texture veloutée en bouche, avec des notes de chocolat, de vanille et d’épices.

 

Haut Armagnac Château de Neguebouc Posternak Single Distillation : Dans la tradition de la « Fine à l’eau», cet armagnac élégant (60% Ugni Blanc, 30% Colombard, 10% Folle Blanche) et élaboré dans les règles de l’art est destiné à être dégusté en apéritif.

 

Nota/02

Notre sélection champagnes pour les fêtes

 

Dom Pérignon Oenothèque brut 1996 : une alchimie vineuse parfaite aux fines notes de miel, d’amandes et de fleurs. Que du plaisir en bouche !

 

Bollinger Grande Année brut 2002 : un champagne vintage au dessus de tout soupçon avec un nez expressif qui séduira les plus blasés.

 

Louis Roederer Cristal 2004 : un mélange cristallin de finesse, de droiture et de fraîcheur livrant une cuvée prestige de haute volée qui fait la part belle aux pinots noirs.

 

Amour de Deutz Blanc de Blanc 2002 : un nectar racé d’une pureté surprenante qui s’impose comme le fleuron de la gamme. Une harmonie totale en bouche avec une longueur fort subtile.

 

Laurent-Perrier Grand Siècle Brut : du fruité et de la rondeur pour un vin élégant et charmeur à la fois.

 

Krug Brut Rosé : une belle persistance en bouche pour un cru racé à la personnalité affirmée.

 

Salon Millésimé brut 1999 : un nectar complexe à la bouche intense et à la bulle ultra fine. Du grand art champenois!

 

Drappier La Grande Sendrée 2002 : une vivacité subtile et une finale fraîche avec des notes de zeste de pamplemousse.

 

Duval Leroy Brut Nature 2002 : un vin de caractère à l’image de Carol Duval. Vineux et onctueux sur la maturité du fruit.

 

D. de Devaux Rosé : un vin harmonieux sur le fruit rouge avec une belle profondeur en bouche.

 

Moutard Prestige Rosé Brut : une cuvée épanouie sur le fruit qui s’inscrit bien dans une gamme originale digne de la Côte des Bar.

 

Michel Gonet Cuvée Prestige 2004 : un nez complexe aux notes d’agrumes et de pomme verte, une belle fraîcheur en bouche et une superbe finale sur des notes briochées pour ce champagne disponible en différents dosages.

 

Chassenay d’Arce Confidence Brut : un champagne vineux qui est un assemblage de blancs de noirs et pinot noir 100% récoltés uniquement les années exceptionnelles.

 

 

 

Nota/03

A noter sur vos agendas

 

21- 24 janvier 2014 : 4e édition des Neiges Etoilées, festival international de gastronomie, à Châtel.

 

27-29 janvier 2014 : 21eme édition Millésime Bio au Parc des expositions à Montpellier.

 

3-5 février 2014 : Salon des Vins de Loire au Parc des expositions à Angers.

 

24-26 février 2014 : Vinisud, le salon international des vins et spiritueux méditerranéens à Montpellier.

 

3-5 mars 2014 : lere édition de Vinipro à Bordeaux.

 

 

Nota/04

« Colette, la passion du vin » par Bernard Lonjon, Editions du Moment.

 

Avant Jay McInervey « Bacchus et moi » (Ed. La Martinière) qui raconte sa passion du vin dans un livre de fin buveur, Colette la Bourguignonne accorde dans sa hiérarchie des plaisirs une place de tout premier ordre à celui du divin nectar. Dans une centaine de lettres inédites adressées à Jean Guillermet, éditeur et viticulteur en Beaujolais et à Lucien Brocard, négociant en vins et spiritueux de Bercy qui constitue une véritable ode au vin, elle raconte ses rencontres avec la vigne et les vignerons, ses visites dans les caves. A l’instar de Montaigne et de Rabelais, elle donne ses lettes de nobles au vin et n’hésite pas à prodiguer ses conseils avisés pour associer mets et boissons.

 

 

 

 

 

 
Plus d'articles...

envue

Tango argentin… et maternité!

envuejanvier2015

Dieu que c’est beau une femme qui danse, et les rondeurs de maternités visibles à l’œil, n’enlèvent rien à la grâce des mouvements et des corps, peut-être même qu’elles rajoutent une sorte de sensualité à la beauté, et l’on va jusqu’à oublier devant les jeux de jambes et les hanches qui bougent, que ces femmes qui dansent le tango comme des amoureuses, sont enceintes de plusieurs mois parfois.

Lire et écouter

la suite

 

causedesfemmes droite

En images : l’étonnante propagande contre le vote des femmes au début du 20ème siècle

Par Anaïs Chatellier

01la cause ds femmes

Quand les femmes anglaises luttaient pour obtenir le droit de vote, la répression et la propagande anti-suffragettes faisaient rage, jusque sur les cartes postales.

Lire la suite

Ma chaîne de théâtreluccini

Fabrice Luchini & Pierre Arditi

dans Art de Y.Reza

au Théâtre

 

 

 

hors-serie

democratie israel

 


Prendre soin de ses jambes

 


rubrique-hors-serie

 


01uneusa 180

 


actualite-right

29 Décembre 2015 par Louise Gaggini
28 Septembre 2015 par Louise Gaggini
19 Août 2015 par L.Gaggini
14 Avril 2015 par L'observatoire
18 Février 2015 par LG
13 Janvier 2015 par LG
13 Janvier 2015 par LG
10 Janvier 2015 par J.P Lledo

munitions littéraires

Le cirque des rêves

de Erin Morgenstern

 

erinmorgen


Le Cirque des rêves, deux vieux magiciens rivaux, décidés à prouver une fois pour toute lequel d’entre eux est le plus doué, se battent en duel par apprentis interposés. Comme Arène, ils ont choisi, Le «Cirque des rêves», un lieu mystérieux ouvert seulement la nuit, où leurs pupilles, Celia et Marco , élaborent des tours extravagants qui dépassent de loin le simple passe-passe, d’autant plus que leur vie, et bientôt leur amour, qui est en jeu.

Lire la suite

 

sondage

POUR ou CONTRE le vote des étrangers
 

liensNNN transparent

O1arretsurimage

librairie

 

Le Dictionnaire du SiDA
Comprendre et appréhender 

Intérêssant pour toute la famille...

dico-sida

pour étudiants, professionnels, médecins...

ou pour toute la famille.

 

humour-et-galejade

30 Décembre 2015 par redaction
best-of-humour-coquin
30 Décembre 2015 par redaction
l-gerra-hollande-a-r-mezrahi

Conseil en investissement et placement:
Patrimoine Privé.

couvPP

Retrouvez toutes les informations et conseils

patrimoniaux sur ce lien.


 

La meilleure Pub de l’année

 


Pub la plus sympa

 


Pub, Tout Simplement magnifique

 


Emplacement Publicitaire

Contacter NNN