logo-nananews-indispensable

loginSe Connecter

abonnement free

S'abonnerS'enregistrer
Nananews.fr: Pourquoi, pour qui? Un web-magazine d’actualités, participatif... devenez membres de Nananews.fr: L'inscription est gratuite !!!

infos-redaction-bleu-edito

 

Listen to your heart


Eh oui, la guerre sévit, les colères grondent et les «raisins de la colère» murissent vitesse grand V, mais dans le monde émergent des libertés nouvelles et j’ai envie de vous dire que la beauté et la tendresse toujours peuvent nous bercer, avec la force et la joie, regardez cette vidéo et laissez-vous porter par la douceur d’un monde originel, le nôtre que nous prenons si peu le temps d’aimer…


 

agora

08 Décembre 2015 par redaction
19 Novembre 2015 par Le Renard
01 Octobre 2015 par N.Morano
01 Octobre 2015 par Le renard
30 Septembre 2015 par redaction
29 Septembre 2015 par Français sansDents
24 Septembre 2015 par renard

derniers commentaires dans Nananews

vousavezdesidees

fidesgrandesidees

cultivez-vous

10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella

ecole chair

sens-interdit ecole chair


L'érotisme dans un journal sérieux ?

Certainement, car la sexualité fait autant tourner le monde que l'économie.

Nouvelles, grands classiques de la littérature, mais aussi reportages et web-expos, vous êtes sur le seuil de notre rubrique lubrique.

ecoledelachair-15-01

Tu me voulais tienne, je me suis voulue soumise

Par Marie Panon

Cliquez, judicieusement...

voyage_voyage

expos

vins-ici-ailleurs

30 Décembre 2015 par Christian Duteil
2015-12-30-17-06-11

 

La Meilleure Pub au monde


Regardez, c'est génial

carte2France

Diabète Mag N°17

Le N°17, Vient de paraître
Chez votre Marchand de Journaux

Codif : L13013

cover-superreduite

Prévenir, Comprendre, et Mieux vivre avec le Diabète

 

Au sommaire vous trouverez :

- Diabète : la fin d’un mythe

- Cholestérol - Diabète et les margarines

- Le Chrome limite de stockage des sucres

- Les complications du Diabète

- seul face à un infarctus

– comprendre l’anévrisme

- l’utilisation de la «metformine»

- Le matériel de sport au domicile

- Desserts allégés

- Gros dossier: Mincir de plaisir, des menus type.

- Quiches light – sauces allégées – saveurs de la mer 

- le lait végétal – les confipotes à faire

Nutrition :

-       le foie, source de fer – tout sur la moutarde

-       Fruits et légumes d’automne

-       Les vertus des baies de Goji

Un N° 17, Complet, pour une vie pleine de bonnes résolutions.

DIABETE MAGAZINE , chez votre marchand de journaux.

Inclus: Le Diabétique Gourmand, des recettes goûteuses et light.

04 COUV_DIA_10_reduit


Les leçons de Star Trek dans les relations internationales


 Par John Arquilla  


Star Trek
Depuis les débuts du droit international moderne dans le milieu des années 1700, la non-intervention militaire dans les affaires des autres est devenue une norme-  la directive Première de Star Trek version monde réel - mais elle a été régulièrement bafouée .

 

En commençant avec Emerich de Vattel et sa « Loi des nations » (1758), continuant avec John Stuart Mill et "Quelques mots sur la non-intervention» (1859) ou John Vincent avec« la non-intervention et l'ordre international » (1974), un flux régulier de philosophes , d' universitaires et d' hommes d' Etat ont affirmé le droit des peuples à déterminer leur propre destin sans que des militaires étrangers arrivent pour régler leurs querelles. Pourtant, le poids des arguments pragmatiques et logiques a été balayé à plusieurs reprises par des pays désireux d'étendre leur influence et de contrôler des ressources naturelles, ou, peut-être plus noblement, pour «améliorer» la vie des autres. Comme l'a observé  Hedley Bull dans les années 1980: «. L' écart entre la règle de non-intervention et les interventions réelles est maintenant si vaste que l'ancienne règle est devenue une blague"

Lors des décennies qui ont passées depuis la remarque du professeur Bull, les États-Unis ont été l'un des meilleurs praticiens au monde quand il s'agit d'intervenir, souvent motivés par une volonté croissante de recourir à la force pour répandre la démocratie. Avant les mésaventures militaires de George W. Bush au Moyen-Orient, Bill Clinton avait mis en place une mission d'aide à la Somalie dans le but de faire pencher la balance dans une guerre civile, une intervention qui s'est mal terminée dans les rues chaotiques de Mogadiscio en 1993. L'année suivante, il a ordonné une invasion d'Haïti - une menace qui a été suffisante en soi pour faire s'enfuir le dictateur Raoul Cédras. Clinton est également intervenu à deux reprises dans les Balkans, en grande partie pour des raisons humanitaires - les deux fois avec la puissance aérienne uniquement, même dans cette ère pré-drone. Au Rwanda cependant, où près d'un million d'innocents ont été massacrés à la hache en quelques mois, Clinton objecta à une intervention - une inaction qu'il dit dans ses mémoires être «son plus grand regret."

 Barack Obama a pris fait et cause pour l'intervention à l'étranger tout autant que ses prédécesseurs immédiats mais avec beaucoup plus de subtilité. En Libye, par exemple, il cultivé à la fois la participation des alliés et limité le rôle des Américains à du soutien logistique. De même avec le Mali. Même ses attaques de drones sur le territoire souverain des autres nations sont faites à un rythme lent - quelques dizaines seulement ont été lancées cette année - et bien plus furtivement. Maintenant, il demande le retrait de Bachar al-Assad en Syrie, mais il a jusqu'à présent limité la notion d'intervention à une intensification de son soutien aux «bons rebelles." C'est plus ou moins la position que Ronald Reagan avait pris