logo-nananews-indispensable

loginSe Connecter

abonnement free

S'abonnerS'enregistrer
Nananews.fr: Pourquoi, pour qui? Un web-magazine d’actualités, participatif... devenez membres de Nananews.fr: L'inscription est gratuite !!!

infos-redaction-bleu-edito

 

Listen to your heart


Eh oui, la guerre sévit, les colères grondent et les «raisins de la colère» murissent vitesse grand V, mais dans le monde émergent des libertés nouvelles et j’ai envie de vous dire que la beauté et la tendresse toujours peuvent nous bercer, avec la force et la joie, regardez cette vidéo et laissez-vous porter par la douceur d’un monde originel, le nôtre que nous prenons si peu le temps d’aimer…


 

agora

08 Décembre 2015 par redaction
19 Novembre 2015 par Le Renard
01 Octobre 2015 par N.Morano
01 Octobre 2015 par Le renard
30 Septembre 2015 par redaction
29 Septembre 2015 par Français sansDents
24 Septembre 2015 par renard

derniers commentaires dans Nananews

vousavezdesidees

fidesgrandesidees

cultivez-vous

10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par redaction
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella
10 Juillet 2014 par Stella

ecole chair

sens-interdit ecole chair


L'érotisme dans un journal sérieux ?

Certainement, car la sexualité fait autant tourner le monde que l'économie.

Nouvelles, grands classiques de la littérature, mais aussi reportages et web-expos, vous êtes sur le seuil de notre rubrique lubrique.

ecoledelachair-15-01

Tu me voulais tienne, je me suis voulue soumise

Par Marie Panon

Cliquez, judicieusement...

voyage_voyage

expos

vins-ici-ailleurs

30 Décembre 2015 par Christian Duteil
2015-12-30-17-06-11

 

La Meilleure Pub au monde


Regardez, c'est génial

carte2France

Diabète Mag N°17

Le N°17, Vient de paraître
Chez votre Marchand de Journaux

Codif : L13013

cover-superreduite

Prévenir, Comprendre, et Mieux vivre avec le Diabète

 

Au sommaire vous trouverez :

- Diabète : la fin d’un mythe

- Cholestérol - Diabète et les margarines

- Le Chrome limite de stockage des sucres

- Les complications du Diabète

- seul face à un infarctus

– comprendre l’anévrisme

- l’utilisation de la «metformine»

- Le matériel de sport au domicile

- Desserts allégés

- Gros dossier: Mincir de plaisir, des menus type.

- Quiches light – sauces allégées – saveurs de la mer 

- le lait végétal – les confipotes à faire

Nutrition :

-       le foie, source de fer – tout sur la moutarde

-       Fruits et légumes d’automne

-       Les vertus des baies de Goji

Un N° 17, Complet, pour une vie pleine de bonnes résolutions.

DIABETE MAGAZINE , chez votre marchand de journaux.

Inclus: Le Diabétique Gourmand, des recettes goûteuses et light.

04 COUV_DIA_10_reduit


 

La détention des armes à feu

aux Etats-Unis : une polémique actuelle

 

Par, Candau Clara, Bedrossian Mégane,

Pitaud Gaëlle, Bruand Margaux

 

detentiondesarmes

Depuis toujours, une des parties intégrantes de l'Homme est son instinct de survie. De la préhistoire jusqu'à nos jours, l'espèce humaine a toujours su faire évoluer les moyens d'autodéfense de la plus ordinaire à la plus sophistiquée. De nos jours, parmi toutes ces inventions, le moyen le plus répandu étant l'arme à feu (arme permettant d'envoyer à distance des projectiles, au moyen de gaz), on constate alors cette utilisation dans différents domaines comme dans l'armée (police, gendarmerie, DST,etc.).

Les Etats Unis ne sont pas le seul pays qui se soit construit par les armes. Cependant ce pays est précisément né à l'époque des armes à feu, donc il s'est déployé et s'est perfectionné à travers celles-ci.

La mémoire populaire Américaine s'est développée à travers une politique armée. Il est vrai que depuis l'époque des pionniers, les armes à feu font parties intégrantes de la culture américaine.

Auparavant, afin de se protéger des Indiens et des animaux sauvages les américains utilisaient leurs fusils. Ainsi l'arme à feu semble appartenir au mythe de l'ouest sauvage. Le gouvernement Américain adopte une attitude, qui à l'égard des minorités ethniques, établie un problème datant de la fin du XVIIIème siècle (naissance des Etats-Unis).

En 1776, les américains se déclarent indépendants de la Grande-Bretagne. Une constitution est adoptée et des institutions sont mises en place rapidement. La nouvelle nation entretient des rapports complexes avec les premiers habitants de cette partie du monde. Ces relations sont en contradiction avec les idéaux proclamés dans les textes fondateurs de la démocratie américaine. La conquête de l'Ouest au XIXème siècle pose le problème de l'appropriation des terres indiennes et de leur déclin démographique. Il s'agit donc de comprendre quelles ont été les décisions prises à Washington pour résoudre les « affaires indiennes » et comment cette politique a été appliquée. L'autre question est de savoir s'il y a eu une volonté de génocide de la part du gouvernement américain à l'encontre des populations indigènes.

C'est à l'époque de la Frontière (qui a été close en 1890) avec les indigènes, que les Américains ont mit en avant la violence de leur histoire, bien plus qu'avec la période coloniale ou révolutionnaire.

Aux Etats Unis, les véritables héros de sa construction sont -plus que les généraux- les armes à feu possédés par les citoyens.

Dès le XIXème siècle, il y a opposition entre le fermier, figure secondaire et le chasseur (ou plus précisément le combattant des guerres indiennes), qui se plaçait au centre de l'action.

En effet, les travaux des historiens s'opposent également comme ceux de Frederick Jackson Turner[i] qui met en avant la figure du fermier et ceux de Théodore Roosevelt qui se fonde principalement sur la figure du chasseur. Cependant, chacun d'eux se fondent sur l'importance de l'épisode historique de la Frontière.

D'après Turner, la Frontière a été une « école d'entraînement militaire ».

Parallèlement, Walter Prescott Webb, historien, mettait en avant les causes démographiques, géographiques et techniques dans un article intitulé « The American Revolver and the West » en 1927. Ce dernier mettait en avant l'histoire de l'Ouest et du Texas. Il montre que les Texans sont de très bons tireurs grâce à l'affrontement féroce avec les tribus Indiennes appelés les Comanches.

C'est grâce au révolver breveté en 1836 par Samuel Colt aux Etats Unis que les Texans ont pu vaincre les tribus Indiennes mais également le Mexique.

Webb montre donc le lien entre l'arme à feu qui a vaincu les tribus Indiennes et le Mexique avec l'identité Américaine actuelle.

D'après son article apparut dans Scribner's Magazine, le revolver est l'objet et le produit de la « supériorité Américaine ».

La popularisation des armes à feu a eu lieu à travers l'industrie culturelle des Etats-Unis. Effectivement, l'invention des genres cinématographiques et littéraires violents est d'origine Américaine : The Virginian (1902) d'Owen Wister comme exemple de roman, et Le vol du rapide (1903) d'Edwin Porter comme exemple de représentation cinématographique.

Le message idéologique devient fort et puissant à travers le réalisme et l'histoire de ces genres violents.

Le rôle des femmes reste important dans l'histoire des Etats-Unis comme le démontre différentes œuvres comme le succès de librairie Riders of the Purple Sage (1912) de Zane Grey.

En effet, les femmes sont connus comme prêcheuses pour que les hommes déposent leurs armes : dans le succès de Zane Grey, Jane Withersteen confisque l'arme de son ami Venters et tente de faire en sorte que Lassister se défasse de ses armes.

Ces œuvres littéraires et cinématographiques montrent que les armes à feu à titre privé ont joué un rôle primordial dans la construction physique et morale des Etats Unis d'Amérique.

Selon les divers avis, la valeur morale de son utilisation peut être péjorative ou bien méliorative : elle peut répandre la mort et la désolation ou bien contribuer au progrès matériel et moral. Cette idéologie a été mise en relief avant 1960, donc avant que le débat ne devienne public.

Depuis 1960, le degré de violence a augmenté en quantité et en qualité au cours du XXème siècle. Deux œuvres cinématographiques le démontrent, en comparant le seul meurtre de Caravane vers l'Ouest (1923) de James Cruze avec la grande fusillade de Bonnie and Clyde (1967) d'Arthur Penn qui a fait scandale lors de sa sortie au grand public.

La violence devient donc désabusée par le désarroi d'une société qui n'a plus les mêmes certitudes en ce qui concerne le sujet du port d'armes. L'évolution de la violence devenue omniprésente est un des facteurs de l'évolution du débat sur les armes à feu vers un débat totalement public. Cette évolution se produit également à la télévision à travers les séries : The Wild Wild West (1965-69) avec les batailles aux poings et l'utilisation des armes modérées, ou bien le personnage Zorro (1957-61) qui lui, utilise son épée.

Le point de vue change aussi avec les assassinats de John F. Kennedy, de Martin Luther King, de Robert Kennedy et avec les émeutes dans les ghettos.

« Il n'y a rien de nouveau en ce qui concerne notre violence, seulement la conscience que nous en avons » écrivent en 1970 Richard Hofstadter et Michael Wallace, historiens.

Cependant, c'est avec l'arrivée de la Révolution Industrielle aux Etats Unis que les armes à feu ont pu se trouver en fortes quantités entre les mains des particuliers vu le manque d'armureries (magasins vendant des armes à feu) et de matière première (l'acier étant insuffisant).

Grâce au second amendement, le port d'armes est un droit pour tout citoyen américain. Le second amendement de la Constitution fut crée et promulgué le 15 décembre 1791: « A well regulated Militia, being necessary to the security of a Free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed. » Ce qui se traduit par : « Une milice bien administrée étant nécessaire à la sécurité d'un état Libre, le droit du peuple à détenir et à les porter ne sera pas entravé », texte voté par la Chambre des Représentants et par le Sénat puis distribué aux différents Etats des Etats Unis d'Amérique.

Ce droit individuel de porter les armes à feu dans le Bill of rights a été fortement influencé par la peur des citoyens envers le gouvernement fédéral sur le fait qu'ils pourraient rester totalement désarmés. La peur était due au fait que le gouvernement fédéral des Etats Unis voulait imposer des règles à travers une armée de métier et une milice. La peur s'explique parce que, d'après l'histoire des Etats Unis, les tyrans américains souhaitaient empêcher les mouvements de résistance politique en interdisant à chaque citoyen le droit de porter des armes.

L'origine réelle de ce droit vient tout droit de l'Angleterre. L'idée de faire porter des armes aux individus afin de se défendre et de servir dans l'armée date du XIIème siècle.

Le roi Henry II obligea les citoyens à porter des armes pour une défense publique.

Cet ordre fut donné à cause de l'absentéisme d'une armée régulière et des forces de police, donc le roi voulait que chacun se protège et confronte les gens « suspectés ».

Quelques années plus tard, en 1686, le roi Jacques II interdit la détention d'armes à feu aux Protestants du pays.

Trois ans plus tard, Guillaume II arrive au pouvoir avec le Bill of Rights (1689) qui déclare que les « sujets qui sont Protestants doivent avoir des armes pour leur défense appropriée à leur condition, comme le permet la loi ».

D'après ces mots, les colons Protestants avaient le droit au port d'armes. Le droit de posséder une arme pour les sujets britanniques fut reconnu par le Common Law (conception d'origine anglaise qui marque la prééminence des décisions des tribunaux).

Au début de la Révolution Américaine, les Colons citèrent la Déclaration des Droits, leur propre loi sur la milice et les droits du Common Law, entre autres afin de protester contre les efforts britanniques de ne plus armer leurs milices. Les anglais cherchaient à délimiter les droits de l'autodéfense dans le Common Law. Le second amendement fut donc crée en réaction à ces lois.

Deux interprétations du second amendement sont possibles : l'interprétation individualiste ou bien l'interprétation du droit collectif. La première rappelle que les hommes en âge de porter des armes étaient appelés et obligés à rejoindre leurs unités avec leurs armements privés au temps des colonies auprès des forces militaires. Ils voient dans le second amendement l'héritage de la déclaration des anglais de 1689.

D'après cette interprétation, le droit de s'armer à titre individuel sert à assurer la défense de leurs familles et de leurs biens, participer à la défense du pays, et se préserver d'un gouvernement tyrannique.

L'interprétation du droit collectif s'est développée en réaction à la première interprétation. Ses tenants disent que le second amendement fut crée pour but de rassurer les anti-fédéralistes qui voyaient la puissance du gouvernement fédéral envahir les avantages des Etats fédérés.

Les Pères Fondateurs, eux, concevaient la possibilité d'entretenir une milice pour les Etats afin d'éloigner la puissance militaire avec une armée fédérale. D'après cette interprétation, le droit de cet amendement ne serait pas le droit au port d'armes pour chaque individu mais le droit d'entretenir une milice pour chaque état vu que, selon les tenants, cette milice est une force militaire organisée.

Cependant, depuis les années 1960, une polémique à ce sujet tient au cœur de tous les américains. Cette polémique rendue publique au Monde entier oppose les partisans de la détention des armes à feu et les partisans du contrôle des armes à feu. Comment se fait-il qu'une loi initialement instaurée afin d'améliorer les conditions de vie de la population américaine, suscite une polémique contemporaine sur la possibilité que cette loi engendre un lien entre criminalité et autodéfense ?


http://detentiondarmesafeuauxetatsunisdamerique.e-monsite.com

 

Share/Save/Bookmark
 

envue

Tango argentin… et maternité!

envuejanvier2015

Dieu que c’est beau une femme qui danse, et les rondeurs de maternités visibles à l’œil, n’enlèvent rien à la grâce des mouvements et des corps, peut-être même qu’elles rajoutent une sorte de sensualité à la beauté, et l’on va jusqu’à oublier devant les jeux de jambes et les hanches qui bougent, que ces femmes qui dansent le tango comme des amoureuses, sont enceintes de plusieurs mois parfois.

Lire et écouter

la suite

 

causedesfemmes droite

Les femmes sont magnifiques et la grâce insoumise !

Par Louise Gaggini

01lesinfosdelaredaction

Je devrais vous parler politique et économie, Corée du Nord, Poutine, Hollande, mais je n’ai qu’une envie c’est de parler des femmes, qui en ce mois de mars sont mises à l’honneur, un jour, un seul pour dire ce qu’il en est de nous, de nos filles, de nos grand-mères, de nos sœurs…

Lire la suite

Ma chaîne de théâtreluccini

Fabrice Luchini & Pierre Arditi

dans Art de Y.Reza

au Théâtre

 

 

 

hors-serie

democratie israel

 


Prendre soin de ses jambes

 


rubrique-hors-serie

 


01uneusa 180

 


actualite-right

29 Décembre 2015 par Louise Gaggini
28 Septembre 2015 par Louise Gaggini
19 Août 2015 par L.Gaggini
14 Avril 2015 par L'observatoire
18 Février 2015 par LG
13 Janvier 2015 par LG
13 Janvier 2015 par LG
10 Janvier 2015 par J.P Lledo

munitions littéraires

Inferno ou l'enfer de Dante

de Dan Brown

 

livre


Dan Brown mêle avec brio l’histoire, l’art, les codes et les symboles. En retrouvant ses thèmes favoris, Dan Brown a certainement construit l’un de ses romans les plus stupéfiants, au cœur des grands enjeux de notre époque.

Lire la suite

 

sondage

POUR ou CONTRE le vote des étrangers
 

liensNNN transparent

O1arretsurimage

librairie

 

Le Dictionnaire du SiDA
Comprendre et appréhender 

Intérêssant pour toute la famille...

dico-sida

pour étudiants, professionnels, médecins...

ou pour toute la famille.

 

humour-et-galejade

30 Décembre 2015 par redaction
best-of-humour-coquin
30 Décembre 2015 par redaction
l-gerra-hollande-a-r-mezrahi

Conseil en investissement et placement:
Patrimoine Privé.

couvPP

Retrouvez toutes les informations et conseils

patrimoniaux sur ce lien.


 

La meilleure Pub de l’année

 


Pub la plus sympa

 


Pub, Tout Simplement magnifique

 


Emplacement Publicitaire

Contacter NNN